Le processus créatif : ADRENALINE TRIO
 
Dr. Aaron Prevots, Ph.D.
Southwestern University


"Adrénaline est un groupe qui existe déjà depuis 1994, et qui a évolué au fil du temps, tant au niveau du style musical qu'au niveau de ses membres. Le concept de base est resté le même : 3 filles qui chantent en polyphonie, tantôt a capella, tantôt accompagnées par des musiciens, avec un goût prononcé pour la mise en scène et le jeu avec le public.

Nathalie Stas est comédienne professionnelle et a suivi des cours de chant classique et moderne pour compléter sa formation. Véronique Sonneville a appris le piano à l'académie et écrit des chansons depuis sa plus tendre jeunesse. Anouk Ganzevoort est professeur de chant aux Ateliers de la chanson de Bruxelles, pianiste, accordéoniste et comédienne.

Beaucoup d'humour et de complicité, voilà les ingrédients qui ont séduit le public des divers lieux qui les ont accueillies (le Waux-Hall de Mons, le Centre Culturel d'Uccle, l'Ex-Voto, la Soupape, le Cercle St-Anne ainsi que la RTBF, Event TV, Télé-Bruxelles...).

Au rayon des médailles, on peut noter le Prix 'Coup de Pouce' lors de la Deuxième Biennale de la Chanson Française, et le deuxième Prix lors du concours Belle à Chanter (2000).

Les 4 musiciens qui accompagnent actuellement Adrénaline sont : Renaud Ziegler au piano, Gérald Bernard aux percussions et au vibraphone. En alternance : Marie-Eve Ronvaux au violoncelle ou Benoît Dassy à la clarinette basse."



(Source pour cettte introduction: http://www.adrenalinetrio.net. Propos recueillis auprès de Véronique Sonneville en décembre 2008.)

 

 


-
La pochette de leur premier CD.

 




     

Aaron Prevots: Comment décrire votre propre style musical? Quels artistes ou genres de musique vous inspirent en ce moment?

Véronique Sonneville - Adrénaline Trio: Chanson française polyphonique, a cappella ou avec musiciens, avec un petit côté théâtral.

Impossible à répondre. Tout ce que j'entends m'influence inévitablement, mais j'essaie de ne ressembler à rien en particulier !

 

 

 
 

"Trois voix de femmes

en close harmonie !"
-

 

Est-il important pour vous de chanter en français, ou simplement ce qu'il y a de plus naturel?

Ce qu'il y a de plus naturel, et ce qu'on fait le mieux !

 

 

 
 



Avez-vous réalisé des chansons en home studio? La technologie a-t-elle changé votre façon d'aborder le travail de création?

Ça fait très longtemps qu'on travaille en home-studio pour les maquettes des chansons, pour répéter. Mais la version finale est toujours enregistrée en studio, ou jouée en concert.

 

 

 
  


-


-



Internet et le réseautage social vous ont-ils aidé en tant qu'artiste? Trouvez-vous que des communautés d'artistes et d'admirateurs se créent plus facilement que dans le passé?

Ne m'a pas tellement aidée personnellement. Je me suis inscrite pendant un an sur un site payant (et cher !) de rencontres entre auteurs-compositeurs, et soi-disant producteurs ou éditeurs à la recherche de chansons. Je n'y ai jamais vu une seule annonce intéressante, et n'y ait fait aucune rencontre intéressante.

Par contre, je reçois de temps en temps des mails de félicitations de personnes qui sont venues à un concert, et nous trouvent gràce au site internet... Ça fait toujours plaisir !


 

 

 


-

 

Existe-t-il un esprit de communauté et de collaboration entre musiciens dans votre région? Doit-on habiter une grande ville pour réussir en tant qu'artiste?

Oui, dans une certaine mesure. Comme la Belgique est petite, forcément dans le monde de la musique, on a toujours l'une ou l'autre connaissance en commun. Ça arrive donc de se dépanner l'un l'autre pour un remplacement. Je ne crois pas que la ville influence quoi que ce soit là-dedans...

 

 

 

 

"... Adrénaline, un groupe dont la fraîcheur, la vigueur et la resplendissante bonne santé m'ont tout ragaillardi, surtout si tôt le matin: de bien belles retrouvailles et plein de pêche à elles !"
[Une autre chanson, Richard Kühn]

-

 

 

 


     

Comment trouvez-vous le paysage musical en Communauté française? Peut-on dire qu'il est assez riche et divers?

Oui, très riche et très divers. Plein d'artistes talentueux méconnus, qui mériteraient de passer sur les ondes. C'est souvent les mêmes grandes vedettes qu'on voit, et c'est bien dommage.

 

 

 

Avez-vous rencontré des écueils en tant qu'artiste francophone souhaitant élargir votre public?

Bien sûr ! C'est carrément la galère.

 

 

 

 

 


-


Avez-vous bénéficié du soutien d'organismes comme le Conseil de la musique ou Wallonie-Bruxelles Musiques? Comment caractériser l'écho qui résulte de ce genre de soutien ou de concerts hors de Belgique (dans les médias ou bien de la part des admirateurs, des managers, des amis)?

Nous sommes subsidiés par "Arts et Vie" (Communauté Française). Nous n'avons donnée que très peu de concerts à l'étranger, dans quelques festivals en France. Pas beaucoup d'échos.

 

 

 

 

 

 

 


-

Peut-on parler à votre avis d'un foisonnement artistique en Belgique depuis les années 1980 ou 1990? Si oui, quelles en seraient selon vous les principales raisons (Internet, festivals, le Conseil de la musique, autres organismes, subsides, labels associatifs, home studios, intérêt général pour la musique...)?

Oui, certainement... Les raisons sont sans doute multiples: développement des home studio, intérêt croissant pour la musique de karaoké notamment par le biais de la télé (Star'Ac.)...

 

 

 

 

 

Trouvez-vous que les médias classiques (radio, télé, journaux, magazines) aident à promouvoir la musique que vous aimez?

Les médias classiques sont trop frileux, et ne misent que sur les chevaux déjà gagnants. Je parle ici surtour de la radio et de la télé. Un plus juste partage serait bénéfique pour tout le monde. Dans les journaux par contre, il y a plus d'ouvertures aux jeunes, aux inconnus...

 

 

 

 

Quelles ressemblances ou différences avez-vous remarqué entre la scène musicale en Communauté française et ce qui se passe ailleurs? Que peut-on dire des diverses communautés linguistiques en Belgique à cet égard?

En Belgique, il est bien connu que les concerts dans le nord du pays "marchent" toujours mieux pour les artistes régionaux que dans le sud, où les gens semblent être plus casaniers...

 

 

 

 
 


-

Qu'est-ce que pour vous le succès artistique? Qu'est-ce qui vous inspire et vous donne envie de continuer?

Tout est question de dosage... 3 concerts par an, c'est la galère... 2 concerts par mois, c'est super ! Ce qui me donne envie de continuer, c'est que je ne suis jamais si bien qu'en faisant de la musique, que ce soit chez moi, en répèt ou en concert. Je sens qu'alors, je suis à ma place.

 

 

 

 

"... chansons hyper-vitaminées ..." [Le Soir, Patrick Vanesse]

Auriez-vous un dernier mot pour résumer votre perspective générale ou votre musique, une sorte de devise personnelle peut-être?

Ce qui importe, ce n'est pas la destination, mais le chemin qu'on fait pour y arriver...

Autrement dit, mon but n'est pas d'arriver dans le top 50, mais d'avoir suffisamment d'opportunités pour pouvoir continuer à faire des rencontres et à vivre des expériences dans le cadre de la musique.

 

 

 

 

 

 

 


-

 

   


-

 

   

 

   

 

Visitez Adrénaline Trio sur

 

 

http://www.adrenalinetrio.net.

 

 


z