Home

Le Gibier d’amour, L’amoureux (traditionnel, arr. polyphonique Évelyne Girardon, prod. La Compagnie Beline)





Se promenant sur le tard, le long d’un bois à l’écart,
Chassant bécasse et perdrix, dans ce bois joli.
Tout à travers les roseaux, il en a vu une,
Tenant son fusil bandé, tout prêt à tirer.

Il entend les cris de son chien, d’un chasseur le vrai soutien,
Il avance et il crie tout haut, à travers les roseaux.
Il tire un coup de fusil, mais pas loin d’elle,
La belle a fait un si grand cri que le bois a retenti.

Reposez-vous mon cher cœur, lui dit-il avec douceur,
Je suis un vaillant chasseur, de moi n’aie point peur.
En te voyant, belle enfant, ici seulette,
Je veux être ton soutien, et te faire du bien.

Rassurez-moi, je vous prie, car de peur je suis saisie.
Je me trouve ennuitée, je suis égarée.
Mettez-moi dans le chemin de mon village,
Car sans vous, monsieur, je coucherais dans le bois.

Belle, tendez-moi votre main, votre chemin n’est pas loin.
De vous faire ce plaisir, j’en ai le loisir.
Avant que je t’ai quittée, chère mignonne,
Voudrais-tu bien m’accorder un tendre baiser.

Je ne peux vous refuser, je veux vous récompenser.
Ah ! prenez-en deux ou trois, c’est à votre choix.
Vous m’avez d’un très grand cœur rendu service,
Je ne peux vous refuser, je veux vous récompenser.

Ils n’en furent pas dehors du bois,
La belle se mit à rire.
Qu’avez-vous belle, quand vous riez ?
La belle, qui vous fait rire ?
Je ris de toi, couyon d’amoureux,
D’avoir passé le bois tous les deux,
Tenant ta mie à ton côté,
Sans lui avoir rien demandé.

La belle, retournons au bois,
Je te donnerai cent livres.
La belle, retournons au bois,
Je te donnerai cent livres.
Oh non ! Au bois je n’irai pas,
Car les chemins sont des appâts.
Quand tu tenais la caille au blé,
Galant, tu devais la plumer.

VOCABULAIRE

◊ bécasse (f.) = oiseau échassier migrateur au long bec, à chair très estimée
◊ perdrix (f.) = oiseau de taille moyenne, au plumage roux cendré ou gris cendré, qui est très apprécié comme gibier
◊ roseau (m.) = plante aquatique de haute taille, à grosse tige ligneuse
◊ bandé(e) = tendu(e) avec effort
◊ soutien (m.) = personne qui apporte secours, réconfort
◊ ennuité(e) = contrarié(e)
◊ égaré(e) = qui a perdu son chemin
◊ mie (f.) = amie, femme aimée
◊ appât (m.) = pâture qui sert à attirer des animaux pour les prendre; ce qui attire, engage, pousse à faire quelque chose
◊ caille (f.) = petit oiseau migrateur des champs et des prés, voisin de la perdrix; ‘chaud comme une caille’ = (vx) ardent en amour; (mod.) dont le corps est chaud
◊ plumer = dépouiller (un oiseau) de ses plumes en les arrachant

Arrangement polyphonique : Évelyne Girardon

Production : La Compagnie Beline

Interprètes :

Évelyne Girardon, Marie-Pierre Villermaux, Sylvie Géniaux, Patrice Combey

Utilisé avec permission / Used with permission

Le CD Répertoire (2005)

La Discographie de la Compagnie Beline

Un grand merci à la Compagnie Beline ! (”Créations musicales a capella

autour du répertoire de la chanson de tradition populaire en français”)

Compagnie Beline chansons trad. / Compagnie Beline trad. songs

Évelyne Beline sur MySpace / Évelyne Beline on MySpace

RÉGION / REGION : FRANCE

LE GIBIER D’AMOUR : Chansons populaires du Nivernais et du Morvan, Recueillies par Achille Millien, J G Penavaire.

L’AMOUREUX : Chansons populaires de l’Ain, recueillies par Charles Guillon.

LE GIBIER - PAROLES ET PARTITION / LE GIBIER - LYRICS AND MUSIC

L’AMOUREUX - PAROLES ET PARTITION / L’AMOUREUX - LYRICS AND MUSIC